Février 2017 :

 

- retour de 3 mois et demi au Mexique dans l'état de Oaxaca 

Voir le blog sur Les Jours des Morts

 

- deuxième session de mon projet "Noces de Pigments" au Point H^ut, projet initialisé le 31 janvier 2016, je suis passée à la mise en scène avec la création de "Tableaux vivants" déstinés à être photographiés. 35 personnes, une équipe technique, 15 participantes dans le champs et 15 autres hors champs. Je remercie la Compagnie Off et Philippe Freslon, son directeur artistique de m'intégrer dans ses "Coups de coeur" et de soutenir ardemment ce projet. J'attends d'obtenir un ensemble suffisament cohérent pour le rendre visible.

 

 

 

 

 © sandradaveau.com MON ATELIER aux Ateliers de la Morinerie * de janvier 2015 à Mai 2016  

 

 © sandradaveau.com

 
Je suis resté pendant 1 ans et 4 mois aux Aux Ateliers de la Morinerie à Saint-Pierre-des-Corps où j'ai eu l'opportunité de mettre un pied dans cette formidable friche artistique. Ce passage pour moi fût riche et plein.
 
Sur le seuil du départ pour de nouvelles aventures, mes objectifs ici sont atteints.
 
Ma recherche artistique
Le fait de pouvoir compartimenter momentanément ma recherche artistique de mon travail de commande m'a beaucoup aidé. Prendre cet atelier m'a apporté une stimulation artistique qui me fait franchir une nouvelle étape dans mon travail.
Du reportage je suis passé à la mise en scène ce mois de janvier 2016, un grand pas auquel je ne m'attendais pas.
C'est dans cette zone industrielle à caractère ferroviaire que j'ai  racroché les wagons avec mes études et un travail de plasticienne en créant des images qui sont aux frontières de la peinture et de la sculpture.
J'ai apprécié de pouvoir montrer mon travail lors des 2 portes ouvertes annuelles ce qui a conduit le Maire de Saint-Avertin à choisir la série,  les "Danseuses du Pérou" pour la Médiathèque du Domaine de Cangé, un lieu dédié à l'art et à la Culture en Touraine.
 
Partager un atelier et participer à l'oeuvre d'autres artistes
Louant un espace en mezzanine dans l'atelier d'une autre artiste de renom, Lena Nikcevic, j'ai pu être invitée à participer à son nouveau projet "Soif". Un grand moment que de participer à l'oeuvre naissante d'une autre personne et une collaboration concrète d'un partage d'atelier. Ce regard, j'ai eu la chance de pouvoir le porter aussi sur l'oeuvre de mon voisin d'atelier T.Léo. J'ai pu assister durant un an à l'élaboration de sa grande exposition à la Chapelle Sainte-Anne et en photographier le résultat.
Voir les photographies réalisées pour Lena Nikcevic : http://www.lenanikcevic.net/#!installation/cipi
Voir les photographies réalisées pour Lena Nikcevic et T.Léo : http://www.sandradaveau.com/fr/reportage/contemporain.html
 
Nouvelles rencontres et échange humain 
J'ai pu retrouver la vie de voyageuse qui faisait halte dans des espaces similaires et où divers accents se métissaient. A mon retour en France j'avais dessiné pendant un an et demi les plans d'une maison autonome et participé à divers chantiers. J'ai retrouvé à la Piérie l'isolation en paille et l'ambiance chaleureuse des poêles. Aux belles flambées de l'hiver ont succédé les discussions des premiers rayons de soleil et des petits plats partagés. J'ai énormément apprécié les échanges humains qui ont eu cours. L'aspect très convivail du lieu fût un vrai bonheur.
 
Pour illustrer tous ces éléments et plus l'esprit du lieu et ce que nous y avons vécu ensemble, voici un diaporama montrant l'espace et le dispositif mis en place lors des portes ouvertes dans l'espace commun. Pour notre premier accrochage en connivence avec Lena, nous sommes parties d'une de ses pièces en verre organique qu'elle avait co-réalisé avec une autre artiste et nous avons choisi ensemble les photographies qui pourraient cohabiter. Puis, lors des portes ouvertes le 31 mai 2015 et de la manifestation "Atelier Mode d'emploi", nous avons réinventé le lieu avec un autre dispositif alliant pièce accrochées, tirages en grand format et projection.
Le 5 mars 2016, les Ateliers ont fait Nuit Blanche pour la première fois, avec une vison nocturne du lieu et des interventions des artistes des Arts du spectacle également présents dans la friche. Nous avons choisi cette fois de plonger l'atelier dans la noir. Lena a éclairé certaines pièces en grand format alors que j'ai mis en place, dans la même pièce, une projection de photographies nocturnes défilant en boucle.
 
Je tiens à remercier Lena Nikcevic et Julian Modica de m'avoir permis de vivre cette expérience humaine qui constitue déjà un grand souvenir pour moi.
 
 
 * Plus d'infos sur les Ateliers de la Morinerie  situés à Saint-Pierre-des-Corps et l'atelier La Piérie (nom donné aulieu de naissance des muses dans la Grèce antique)
Les Ateliers de la Morinerie se sont 80 artistes qui occupent aujourd'hui envron 15 000 mètres carrés d'une usine.
Vue son ampleur, elle constitue certainement à ce jour un des espaces de création collectif des plus importants en France et en Europe. Ainsi plasticiens, peintres, sculpteurs, mosaïstes et bien d'autres genres s'y côtoient et ouvrent leurs portes ensemble une à deux fois par an.
C'est l'entreprise Clen, fabriquant de mobillier de bureau et propriétaire des lieux, qui porte ce formidable projet humain et artistique en en devenant aussi le mécène. Le déclencheur a été la rencontre entre Annie Catelas, épouse du PDG de Clen et salariée de l'entreprise et l'artiste Lena Nikcevic, qui cherchait un atelier il y a une dizaine d'années.
Nombreux sont ceux  dans l'agglomération tourangelle qui comme Lena avaient besoin d'un espace de création et c'est avec sa soeur Bojana Nikcevic, qu'elle fonde l'association Le Bled, première aile du bâtiment à être investie.
Originaire du Monténégro, Lena construit il y a trois an et demi avec Julian Modica un superbe atelier du côté de l'impasse des Grillonnières. Aux antipodes de sa première association, elle en créée une nouvelle, La Piérie. Ils travaillent d'arrache-pied pendant trois ans et demi à isoler le corps de bâtiment et à en faire un lieu de vie très bien imaginé et chaleureux. Le lieu est compartimenté en trois espaces : le grand atelier de 120 mètres carré occupé par Lena avec sa technique de sculpture et de peinture sur verre organique, un très beau travail, une partie commune et le lieu que j'ai eu la chance d'occuper, une mezzanine sous la verrière.
Lire l'article de Donatien Leroy pour Battements de Loire sur Les origines des Ateliers de la Morinerie
 

 Haut

Back to the top UP