Sortir du Nucléaire
Posté le Lundi 02 Octobre 2017

Ce 30 septembre 2017,

 

A Saint-Lô, préfecture de la Manche, avec son l'EPR en construction de 10 milliards d'euros à Flamanville et son centre de traitements des déchets radioactifs à La Hague, territoire  profondément souillé.

Energie trop dangereuse, obsolète dont nous ne savons que faire des déchets radioactifs qui transitent en permanence sur notre territoire, nous nous sommes positionnés pour l'arrêt du nucléaire ancien et nouvelle génération.

Dernier élément qui pose problème : la conformité du couvercle de la cuve du réacteur EPR.

L'ASN, l'autorité de sûreté nucléaire, se prononcera-elle cette semaine pour la mise en service fin 2018 de ce projet délirant à l'heure où une partie du monde a abandonné cette énergie ? Nous montrera-t-elle son indépendance et son objectivité malgré la pression de certains lobbys ? (Non, elle a donné son aval le 11 octobre bien avant la consultation citoyenne)

N'oubliez pas que vous pouvez toujours donner votre avis en créant un compte sur le site de consultation public de l'ASN et adhérer au réseau Sortir du Nucléaire et vous investir d'une manière ou d'une autre dans un des groupes locaux.

Nous avons besoin de toutes les forces, de tous les talents, quelque soit nos idées politiques, notre éducation, notre âge. Manifestons-nous sous une forme ou une autre, pour nous, pour nos enfants, pour notre belle planète et ceux qui l'habitent. Ne laissons pas les clivages nous éloigner, le sujet est VITAL.

OUI à l'arrêt du nucléaire, au démantèlement des centrales, aux reconversions professionnelles avec formation pour démanteler.

OUI aux emplois verts et aux énergies renouvelables dont notre société a besoin pour que la transition énergétique devienne une réalité dans laquelle la France pourra puiser enfin sa dignité.

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

La France et ses 58 réacteurs dont 15 ont dépassé 35 ans. Pour les Tourangeaux, Avoine-Chinon a été mal noté par l'ASN...

 

© sandradaveau.com

 

 

 © sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Passoires, casseroles et saladiers en grand nombre pour symboliser la cuve litigieuse

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Les énergies renouvelables coûtent moins chères et sont sans danger. Terminée l'ère monolithique, oui à l'ouverture à la biodiversité énergétique et à des sources combinées en fonction des territoires.

Avons-nous besoin de toutes ces enseignes publicitaires énergivores en fonction 24 heures sur 24 ? Plus de sobriété énergétique permettrait une mise en place efficiente et rapide d'énergies non fossiles.

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Nous étions 2000 à Saint-Lô samedi, sur 66,9 millions de français pour un sujet majeur de santé publique et qui entraine les siècles à venir. Et vous, où étiez-vous samedi ? Viendrez-vous la prochaine fois ? Quelle action comptez-vous mener pour la sortie du nucléaire ?

Si vous adhérez avec le propos et la démarche, il se peut cependant que vous soyez  inconfortables avec le fait de sortir dans la rue, d'autres moyens d'action sont disponibles comme écrire au(x) gouvernement(s), poster des informations sur les réseaux sociaux, envoyer des mailing à votre entourage, acheter sigles et symboles pour la sortie du nucléaire comme par exemple dans la boutique en ligne du site Sortir du Nucléaire, lire les ouvrages consacrés à ce sujet, faire des dons aux groupes SDN locaux pour permettre de financer des manifestations et d'être représenté par des citoyens qui se déplacent (location du bus, fabrication de banderoles...)

 

© sandradaveau.com

 

Sitting des 2000 manifestants dans la rue principale (un nombre différent selon la préfecture peut-être et encore un autre depuis l'hélicoptère qui a surgi à la fin alors que les 3/4 des personnes étaient partis, un hélicoptère coûte plus de 1000 euros de l'heure pour le contribuable, c'est-à-dire nous)

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Accrochage sur les grilles de la préfecture de la Manche où une lettre a été remise au gouvernement, notamment au Premier Ministre Edouard Philippe ayant travaillé 3 ans pour la société AREVA  en tant que directeur des affaires publiques et à Nicolas Hulot, Ministre de la transition écologique et solidaire, connu pour ses positions en faveur de la sortie du nucléaire. Cette contradiction interne dans le grouvernement actuel a pour avantage d'en entendre parler un tout petit peu plus dans la presse.

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

La lettre très dense remise au gouvernement nous a été lu, soulevant beaucoup d'émotion tellement poursuivre dans la voie du nucléaire est absurde à tous les niveaux, écologique, sanitaire, moral, économique.

Il faut savoir qu'EDF a été jusqu'à vendre 2 EPR à sa propre filiale en Angleterre !

Il faut savoir aussi que les violences policières n'ont pas épargné les manifestants pacifiques du site d'enfouissement des déchets de Bure (projet Cigéo) où les forces de l'ordre, sensées nous protéger en tant que citoyen ont utilisé des grenades pour disperser les engagés jusqu'à blesser de manière grave un manifestant. Nous avons observé une minute de silence pour lui.

Où est la démocratie ?

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 Petit retour en arrière. Laval, Srop EPR Stop THT, ligne très haute tension cancérigène. 13 octobre 2012

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 © sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 Le 11 mars 2012, une date historique dont la presse n'a quasiement pas parlé (mais qui possède les groupes de presse aujourd'hui ?), une chaîne humaine a rassemblé 60 000 personnes dans la vallée du Rhône pour la sortie du nucléaire.

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

FUKUCHINON après la catstrophe de Fukushima, devant la central de Avoine-Chinon le 11 février 2012,

Nous avons 3 centrales dans un rayon de 150kms à Tours, Avoine, Saint-Laurent-des-Eaux et Civaux.

Un ami à Candes Saint-Martin à 8 kms de celle d'Avoine avait dans ses toilettes les instructions en cas de catastrophe. Qui interviendrait dans ces cas là ? Nous avons vu les images où même les robot tombaient fous à Fukushima. Par ailleurs, sachez que les pharmacie n'ont pas de pastilles d'iode à vendre. L'état dispose-t-il d'un stock ?

Un de ces ami travaillait à la central, il devait ramper dans des canalisations, il ne fallait pas être claustrophobe et  il avait un cancer.

J'ai rencontré par ailleurs une femme medecin exerçant sur ce site et elle m'a garantie le suivi très méticuleux des employés et des doses qu'ils prennent. Les intérimaires bénéficient-ils du même suivi ?

Qui accepterait d'intervenir pour le démentèlement et manipuler les matériaux irradiés ? Les même ouvriers reformés ? Des migrants prêts à tout les sacrifices pour sauver femmes et enfants vivant dans l'ultra-violence ?

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Juillet 2012, Lors du festival Le Rêve de l'Aborigène à Airvault, des membres du Réseau national Sortir du Nucléaire sont venus parler d'un fléau mondial, des sites sauvages d'enfouissement des déchets radioactifs notamment sur le territoire des populations opprimées comme les Aborigènes en Australie, les tibétains au Tibet dont les terres sont réquisitionnées par les Chinois pour entreposer les déchets et bien d'autres parmis lesquels nous pouvons siter des territoires qui possédaient une terre riche en uranium comme l'Asie centrale (Ouzbékistan,Kirghizstan,Tadjikistan...) avec de très hauts degrés de pollution radioactive véhiculée aussi par l'eau et provoquant maladies mortelles et malformations.

 

© sandradaveau.com

 

 Présidentielles de 2012, interpellation des politiques notamment lors du passage de François Hollande au Château de Tours

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

2 candidats à la présidence de la République, 2 pro-nucléaire. Qui va se lancer sur un mandat de 5 ans à ce démentèlement qui oui va coûter très cher, encore plus cher si une catastrophe se produit. Du jour au lendemain un territoire peut se retrouver sinistré, sa population condamnée, cela c'est déjà passé dans 2 pays qui n'étaient pas sous-développés d'un point de vue technologique

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Avec un petit groupe nous faisons le tour des lieux emblématiques de Tours pour informer des risques

 

© sandradaveau.com

 

TCHERNOVILLE, un triste anniversaire et un hommage aux victimes que nous commémorons le 26 avril.

Pour comprendre les circonstances de la catastrophe, voir le film "La terre outragée de Michale Boganim avec Olga Kurylenko.

Nous avons distribué des tracts informatifs avec les principaux organismes à consulter pour vous informer (La CRIIRAD, le Réseau Sortir du Nucléaire, Greenpeace, Negawatt, Enercoop fournisseur d'énergie...) lors des séances de projection.

Pour ceux qui ne connaissent pas Tours, petite visite touristique avec à la fois un fil rouge et un fil vert...

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Echange fructueux avec la population en terrasse de café. A la question: nucléaire avez-vous confiance ?

Que répondriez-vous ?

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

 

© sandradaveau.com

 

Et pour finir, petite virée en solo avec des ailes pour sortir du nucléaire un 1er mai pour la fête du travail.

Bonjour chez vous et bonne réflexion, en vous espérant nombreux pour exprimer votre voie-voix

 

 © sandradaveau.com

  Merci au photographe Ludowiski pour cette photo

 



Précédent 22/06/2017
Cie Mariska val de Loire
06/11/2017
L'automne. Québec 2013
Précédent

 Haut

Back to the top UP